Être(s) vivant(s)

L’art et les patrimoines naturels, les poumons de Bastia Corsica 2028

L’art et la culture jouent un rôle fondamental dans la prise de conscience des enjeux environnementaux et le partage de la mise en œuvre de solutions concrètes pour, à l’échelle humaine ou des communautés, agir contre les différents périls qui menacent la planète.

L’urgence écologique et l’anthropocène inspirent ainsi de plus en plus les artistes. La préservation du vivant et de la biodiversité devient un des sujets majeurs de la création artistique contemporaine.

Bastia et la Corse sont traversées avec force par ces enjeux, au vu des écosystèmes qu’elles abritent, sur terre comme en mer : la Méditerranée accueille des biotopes parmi les plus riches au monde mais également la plus menacée par les agressions et les transformations climatiques. En s’appuyant sur ce patrimoine naturel rare, la candidature Bastia Corsica 2028 pourrait ouvrir un terrain d’exploration et d’expérimentation, entre création artistique et conscience écologique.

Comment la Corse pourrait-elle favoriser l’émergence de projets de création porteurs des valeurs durables en lien avec les écosytèmes naturels de l’île ?

Comment développer des projets croisés entre artistes et chercheurs (résidences, clusters d’artistes) ?

Quels partenariats pourraient être construits avec d’autres projets exemplaires en Europe ou sur le pourtour du bassin méditerranéeen ? Dans quelle mesure la candidature pourrait se faire le relai du Green Deal de la Commission Européenne (ensemble de principes et mesures devant permettre à l’UE d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2050) ?

Les intervenants

Modératrice

Vanina Pasqualini

Vanina Pasqualini est Professeur des Universités en Ecologie marine à l’Université de Corse depuis 2001, affectée à la Faculté des Sciences et Techniques et au Laboratoire Sciences Pour L’Environnement (SPE) du CNRS et de l’Université de Corse. Elle a assuré des responsabilités administratives tels que Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques (de 2009 à 2014) et Vice-Présidente de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (de 2017 à 2019). Elle est responsable scientifique du projet structurant « Gestion et valorisation des Eaux en Méditerranée » au sein du Laboratoire Sciences Pour L’Environnement depuis 2014. Ses thématiques de recherche portent notamment sur la restauration écologique des lagunes méditerranéennes.

Artiste

Antoine Viviani

Réalisateur et producteur, Antoine Viviani a réalisé plusieurs documentaires (pour REM, Arcade Fire et le réalisateur de clip Vincent Moon) et travaillé avec l’artiste vidéo Pierre Huyghe. Il a créé sa propre société de production, Providences, avec laquelle il a réalisé ses premiers films : « Little Blue Nothing » (2009), puis « Fugues », une série de courts métrages sur la musique classique. En 2011, il produit et réalise « In Situ » en coproduction avec ARTE, un long métrage documentaire pour Internet et le cinéma sur des interventions artistiques dans l’espace public en Europe. Il a reçu, pour ce film, le prix DocLab du récit en ligne à l’IDFA en 2011 et le prix Time Out du meilleur film urbain au festival Open City Docs de Londres en 2012.