Investir l’espace

Quelles géographies pour la candidature ?

Pour cette candidature, à territoire exceptionnel (une ville, une ile), des géographies « hors du commun » sont à révéler. Ces géographies composent à elles seules une somme d’univers en soi. De ses rivages de la mer Méditerranée, bien commun universel, aux plus hauts sommets de l’île, les paysages à couper le souffle, marquent de leur empreinte le territoire. Les villes et la terre y produisent du sens, fédèrent l’ensemble des communautés et des générations.

Comment construire les parcours de la Capitale européenne de la culture qui fassent corps avec ce territoire hors du commun ?

Comment définir les territoires du projet entre le littoral et l’intérieur tant ils sont intimement reliés de manière ancestrale dans les modes d’habiter l’île ?

Comment intégrer la mobilité dans la candidature : des transports qui rapprochent la Corse du continent aux modes doux de découverte avec ses sentiers de randonnées de grandes renommées ?

Comment pousser les limites et proposer d’investir d’autres territoires de proximité (ou pas), caisses de résonnance, sous d’autres cieux que la Corse, de l’année titre ?

Et si ces géographies avaient à révéler une grande part de l’essence même de la Corse ?

Les intervenants

Modératrice

Sylvia Ghipponi

Architecte, Présidente de l’Ordre des Architectes de Corse. Installée à Bastia, elle est également associée dirigeante d’une agence d’architecture à Paris et en Paca. Son travail privilégie les démarches de réappropriation et de transformation du bâti existant. Diplômée de l’Ecole d’Architecture Paris-Val-de-Seine, titulaire d’un DEA en Histoire de l’Architecture moderne et contemporaine de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et d’un DU « Qualités Environnementales du Cadre Bâti en Milieu Méditerranéen » de l’Université de Corse, elle a aussi été enseignante vacataire des Ecoles d’Architecture à Paris et travaillé sur des décors de cinéma. Son travail privilégie les démarches de réappropriation et de réhabilitation du bâti existant, ainsi que ses transformations par restructuration, extension ou surélévation.

Artiste

Laetitia Carlotti

Lætitia Carlotti est artiste et ouvrière du paysage. Elle travaille en Corse, où elle dirige l’association arterra, qui œuvre au développement et à la diffusion de pratiques artistiques innovantes et contemporaines dans les paysages corses. Chercheuse en arts plastiques, elle développe des projets collaboratifs au long cours qui replace l’art au sein des activités d’usages tout en explorant la notion d’arrière-pays.